[FLASH] Les Français n'ont pas encore pris le pouvoir sur leurs données personnelles

Une étude réalisée pour le compte de la société RSA Security, relayée ici par CNews, montre clairement que si les Français sont aujourd'hui largement sensibilisés à la problématique des données personnelles, le RGPD n'a pas eu l'effet peut-être escompté d'un vaste "empowerement" de la population. En effet, les Français restent majoritairement sceptiques quant à une possible utilisation éthique de leurs données et sont majoritairement d'accord pour estimer que les entreprises sont les premières responsables non seulement de leur traitement, mais aussi des incidents de sécurité.

Il faut dire que, selon cette étude, un quart des Français seulement estime comprendre la protection permise par le RGPD. D'ailleurs, les sondés craignent moins pour leur vie privée que pour leurs données bancaires ou l'éventualité d'une usurpation d'identité.

Ces résultats tombent à point nommé pour notre semaine consacrée à la nouvelle gouvernance des données. Ils viennent montrer que, si comme nous avons pu le voir dans notre dossier les entreprises doivent encore fournir un important travail (créatif et non seulement réactif) de mise en conformité, les individus souffrent de la même difficulté pour connaître, comprendre et actionner les droits conférés par la nouvelle norme. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

[RECENSION] Le renseignement humain à l'ère numérique de Terry Zimmer

[REPORTAGE] Journée « Temporalités des crises » à Lyon

[FLASH] La France a désormais une doctrine militaire de « lutte informatique offensive »